LES SERVICES EN LIGNE

Les + demandés


Facebook Twitter Google Plus

Le parc Saint-James

saint jamesSur 1,8 hectares, le parc de la Folie Sainte-James garde les traces d'une oeuvre majeure de l'art paysager français des années 1770 à 1790.

Le département des Hauts-de-Seine, qui en est le propriétaire depuis le 1er avril 2011, a mis en place un programme de restauration pour préserver l'histoire du site, et en particulier la présence des tracés historiques des jardins anglo-chinois du 18e siècle. Les travaux ont commencé en avril 2015 pour une durée d'un an.

Informations pratiques

  • Adresse : 16, avenue de Madrid
  • Horaires : 1er octobre au 31 mars de 8 h à 18 h / 1er avril au 30 septembre de 8 h à 20 h

Histoire

À l'origine, le domaine de Claude Baudard de Sainte-James avait une surface de 15 hectares, et s'étendait jusqu'à la Seine. Au cours du 19e siècle, un délitement progressif de la propriété et de ses jardins a aboutit au 20e siècle (1922-1925) à une recomposition du parc, introduisant des parties plus régulières et classiques dans un style Art déco : roseraie et bassin rectangulaire qui ont disparu tous les deux et le petit jardin du Temple de l'Amour, qui, lui, est toujours existant.

Le parc

Les équipements

Le temple de Bacchus, le kiosque sur pilotis, la pompe à feu, le belvédère, la glacière, la laiterie et la maison chinoise ont aujourd'hui disparu. Le canal et les pièces d'eau ont été comblés.

Le Grand Rocher et le pont palladien sont de nouveau accessibles. Le promeneur peut passer au-dessus et en dessous du pont, là où il y a plusieurs siècles serpentait une rivière. On peut par contre admirer la colonne antique, replacée au nord-ouest du parc, et le long du lycée, deux vases en pierre qui ornaient un des ponts.

On peut observer le Temple de l'Amour, ajouté en 1925. Ses cinq colonnes proviennent du souterrain de Bélanger.

Une aire de jeux pour les enfants de 2 à 6 ans, côté avenue de Madrid, reproduit des jeux présents au sein du parc au 18ème siècle.

Sur l'ensemble du parc ont été installés un réseau d'arrosage et de nouveaux éléments de mobiliers (bancs, poubelles ..). La borne fontaine a été restaurée et un éclairage permet une mise en lumière des fabriques.

Ecran végétal

Le traitement du végétal est un autre volet majeur du projet pour redonner goût à la promenade : renforcement de la lisière, et création d'un d’écran végétal qui isole le parc des propriétés environnantes.

L’allée centrale traversant le parc, qui est aussi une voie pompiers pour la sécurité du collège et du lycée est intégrée de manière paysagère. En plus des deux contre-allées existantes, un réseau de petites allées périphériques est créé. Ces allées circulent au milieu d’une végétation elle aussi revue dans l’esprit du XVIIIe siècle.

Plus de six mille vivaces et plantes couvre-sol ont été plantées, accompagnées de six cents arbustes et d’une centaine d'arbres.

En photos

  • st
  • st
  • st
  • st
  • st



Page précédente

C'est à vous !