LES SERVICES EN LIGNE

Les + demandés


Abonnez-vous à Neuilly Actualité

Facebook Twitter Google Plus

EU Sequana 2016

Du 7 au 18 mars 2016, la Préfecture de Police a organisé un exercice de simulation de crue. Le risque de crue est le principal risque naturel susceptible d'affecter l'Île-de-France. Un jour la Seine débordera, comme ce fut le cas en 1910. Pour gérer cet événement, il est nécessaire d'engager des moyens de grande envergure.

Crue SequanaL'exercie Sequana

Organisé par la Préfecture de Police/Zone de défense, l'exercice EU Sequana 2016, a simulé la montée des eaux et le débordement de la Marne et de la Seine. Son objectif premier était de tester la coordination des acteurs de la gestion de crise.

Au delà de la question des moyens de sécurité civile qui seront déployés au moment où la crue surviendra, il s'agit également de préparer au mieux l'avant-crue (quelle planification ? quelle sensibilisation ?) et l'après crue (reprise de la vie économique, retour dans les lieux de vie, réhabilitation des réseaux).

En application de la loi de modernisation de la Sécurité Civile de 2004 et du Code de la Défense (art L 1324-1 et R 1324-1), l’entraînement à la gestion de crise est devenu une obligation.

En 2010 déjà, la Zone de Défense et de Sécurité de Paris avait organisé l'exercice « En Seine 2010 », permettant de finaliser la disposition spécifique inondation alors en cours d'élaboration. Cette session d'exercices portait à la fois sur le rétablissement des secteurs d'activité (avec la participation d'une quarantaine d'entités représentant les principales fonctions socio-économiques) et sur le fonctionnement du Centre de Crise Zonal.

Comment arrêter les crues ?

Créé en 1969, l'Etablissement Public Territorial de Bassin (EPTB) Seine Grands Lacs remplit une double mission :

  • soutenir l'étiage pour maintenir les débits de la Seine et de ses affluents afin de réduire les risques de sécheresse,
  • lutter contre le risque lié aux inondations dans le bassin de la Seine en écrêtant les crues,

Pour remplir ces missions, l'EPTB Seine Grands Lacs exploite 4 ouvrages, dont 3 situés en dérivation de la Seine, de la Marne, de l'Aube et un sur l'Yonne. Ces 4 lacs-réservoirs sont capables de stocker plus de 800 millions de m3 d'eau.

 



Page précédente

C'est à vous !