LES SERVICES EN LIGNE

Les + demandés


Facebook Twitter Google Plus

Hôpitaux et ambulances militaires

Les lieux de soins se multiplient dès le début de la guerre. En août 1914, le ministre de l’Instruction publique et des Beaux Arts donne son accord pour l’affectation du lycée Pasteur de Neuilly à un hôpital auxiliaire organisé par les soins et aux frais de l’Hôpital Américain. La Maison de Santé Protestante pour homme ouvre ses portes aux militaires sans distinction de culte. Un citoyen propose son hôtel particulier familial pour l’accueil des malades et des convalescents.

En 1915, douze hôpitaux auxiliaires sont ouverts à Neuilly et contiennent en totalité 950 lits. La Croix Rouge occupe deux bâtiments, au 92 et 94 avenue du Roule. Les convalescents sont soignés et disposent de distractions comme des séances de cinéma, une bibliothèque de plus de 1000 livres et des concerts hebdomadaires dès avril 1915. Le courrier leur est apporté et une personne est chargée de répondre pour ceux qui ne peuvent le faire. Par affichage, la Croix Rouge invite les soldats convalescents à se rendre tous les après midi sauf le dimanche rue Soyer où ils peuvent profiter d’un jardin, d’une grande salle, de jeux et de publications.

Toutes les photos



Page précédente

C'est à vous !