LES SERVICES EN LIGNE

Les + demandés


Facebook Twitter Google Plus

Prévention incendie

Incendie : les précautions à prendre par les copropriétés


Les causes premières de sinistre dans l’habitat

  • Les installations électriques défectueuses (un incendie sur quatre a pour origine l’électricité)
  • L’inattention dans l’activité ménagère (un incendie sur huit prend naissance dans la cuisine)
  • La présence de produits inflammables près d’une source de chaleur (un incendie sur douze)
  • Le mauvais fonctionnement d’appareils de chauffage (un incendie sur quinze)
  • Le désordre, tant dans les parties privatives, que les parties communes
  • Le non respect des installations de protection incendie

Recommandations du conseil syndical

  • Vérifier régulièrement la présence des consignes de secours
  • Panneaux de signalisation des postes sensibles (eau, gaz, électricité, fioul), l’indication des barrages extérieurs (qui doivent être signalés) ou des «vannes de police» (gaz, fioul) permettant la coupure de l’alimentation de ces combustibles
  • Veiller scrupuleusement à l’entretien des dispositifs de prévention et de lutte contre l’incendie : il ne faut jamais avoir une fausse impression de sécurité
  • Éviter de condamner les portes : il faut impérativement pouvoir sortir sans clé de n’importe quel local
  • Ne jamais bloquer une porte palière (accès escalier) ou les portes des sas menant au parking
  • Rappeler aux copropriétaires que la manœuvre des trappes de désenfumage est exclusivement réservée aux secours
Par ailleurs, les syndics de copropriété ou les présidents de conseils syndicaux sont régulièrement sollicités par des entreprises cherchant à «placer» des contrats d’entretien, souvent chers et pas toujours justifiés.

Consulter le guide de l'association des responsables de copropriété


Détecteurs de fumées obligatoires d'ici mars 2015

Les DAAF (détecteur autonome avertisseur de fumée) sont aujourd’hui obligatoires dans les parties privatives. Chaque occupant (locataire ou propriétaire occupant) doit équiper son appartement avant mars 2015 d’au moins un détecteur.

Le DAAF à pour but d'avertir les occupants la nuit ou dans la journée si le détecteur est sollicité par des fumées provenant d’une combustion, que ces fumées soient visibles ou invisibles à l’œil nu, et permettre d’évacuer l’immeuble sans délai, ou se mettre à l’abri du feu et des fumées nocives.

Il est recommandé de l’installer au plafond dans le couloir qui mène aux chambres, ou si vous voulez faire plus, un par chambre. Ne pas mettre de DAAF dans la cuisine ou pièce humide qui feront se déclencher le détecteur pour rien.

Arrêté du 5 février 2013 sur les détecteurs de fumée


À noter

Ne jamais installer les DAAF dans les parties communes des immeubles. En effet en cas d’incendie il ne faut pas sortir sur le palier car :

  • Vous serez exposé aux fumées toxiques.
  • Vous ferez entrer de l’air, ce qui ravivera l’incendie.



Page précédente

C'est à vous !