LES SERVICES EN LIGNE

Les + demandés


Contacter vos élus

C'est à vous !

 

Une erreur sur la page ? Une question sans réponse ? Contactez-nous

Vous souhaitez obtenir une réponse ?

Facebook Twitter Google Plus

Conseil municipal

Le Conseil Municipal comprend 49 membres dont le Maire et 14 adjoints.

Le maire, Jean-Christophe Fromantin, préside les séances du Conseil Municipal, qui se tiennent une dizaine de fois dans l'année.

Actualités


Allées de Neuilly

Allées de Neuilly

La perspective de transformation du périphérique renforce le pari fait par Neuilly-sur-Seine de neutralisation progressive des autoroutes urbaines.

Dans un article du quotidien Les Echos, la Ville de Paris et l'Etat annoncent le lancement des études pour le déclassement de l'autoroute urbaine à l'horizon 2024. Ce projet, qui vise à transformer le périphérique en boulevard urbain, s'inscrit dans le prolongement de l'initiative prise par la ville de Neuilly-sur-Seine, dès 2016, de déclassement des contre-allées de l'avenue Charles de Gaulle et de transformation de la RN13 en boulevard urbain.

Cette annonce est importante pour Neuilly-sur-Seine compte-tenu du fait que le trafic de l'avenue Charles de Gaulle est directement lié à celui du boulevard périphérique. Elle renforce le projet des "Allées de Neuilly" dont les travaux démarrent dès cette année.

"Cela participe directement de la neutralisation progressive des autoroutes urbaines; c'est le pari que nous avons fait à Neuilly et nous nous félicitons qu'il s'inscrive aujourd'hui dans une évolution plus large" rappelle Jean-Christophe Fromantin, Maire de la Ville, qui apprécie également que ce projet soit mis en place avec l'Etat et les acteurs métropolitains afin d'éviter les effets collatéraux du type de ceux provoqués par la fermeture des voies sur berge. 

Cette mise en cohérence des voiries et leur transformation en boulevard urbain permettent de recréer un écosystème plus favorable aux riverains, plus prometteur en termes d'attractivité économique mais aussi plus ambitieux en matière de qualité environnementale.

Ces évolutions annoncent également la bascule progressive des fonctions de desserte périphérique du grand Paris au niveau de l'A86, ce qui est plus cohérent avec les perspectives d'ouverture des lignes du Grand Paris Express et l'optimisation des flux de circulation à l'échelle de la métropole.

Pour aller plus loin

Laboratoire des transformations urbaines

La reconquête de l'Avenue Charles de Gaulle

Facebook Twitter Google Plus

Communiqué du maire

Communiqué du maire

Loi SRU : le maire démontre très concrètement l’équation impossible à résoudre à Neuilly-sur-Seine

« Pour atteindre les objectifs il faudrait mobiliser plus de 2 milliards d’euros au cours des 9 prochaines années et/ou construire plus de 110 000 logements »

Le maire de Neuilly-sur-Seine a été auditionné le 20 mars par la commission nationale SRU pour expliquer les difficultés de la commune à atteindre les objectifs fixés par la loi. Au cours de son intervention Jean-Christophe Fromantin a expliqué les limites objectives auxquelles la ville est soumise : faiblesse du foncier disponible ; valeur de l’immobilier ; potentiel de densification quasi nul. Puis, afin de répondre à deux arguments qui lui sont généralement opposés, il a poussé la logique théorique jusqu’à calculer quels seraient les moyens à mobiliser si le potentiel existait réellement :

  • Dans le cadre d’une politique d’acquisition des 5640 logements sociaux demandés par les textes d’ici 2025, sur la base d’une valeur moyenne de 7800 € /m² ; cela impliquerait de préempter 34% des ventes réalisées chaque année à Neuilly-sur-Seine et une dépense de 2,1 milliards d’€ sur les 9 années à venir. Cette dépense supposerait une subvention publique, si elle était partagée avec l’Etat, de 116 millions d’euros par an pour la ville, soit 130% de son budget de fonctionnement chaque année pendant 9 ans.
  • Dans le cadre d’une politique de densification, en faisant abstraction du très faible nombre d’opportunités (75 parcelles recensées par l’Etat), et en assurant la faisabilité économique par un équilibre entre logement libre (70%) et logement social (30%), il faudrait créer plus de 110 000 logements pour atteindre l’objectif de la loi SRU d’ici 2025. Cela représenterait 3,5 fois le nombre total de logements sur la ville.

D’autres hypothèses ont été évoquées qui démontrent toutes, malgré les efforts réalisés, l’impossibilité structurelle de la ville de Neuilly-sur-Seine de parvenir aux objectifs de la loi SRU.

Le maire a également regretté que l’Etat ne mobilise pas ses propres ressources pour faciliter l’approche des objectifs en rappelant que le patrimoine de l’Etat –  détenu, à travers la Caisse des Dépôts et Consignations et qui représente plus de 800 logements à Neuilly – n’est conventionné qu’à hauteur de 1,4% alors que les détenteurs d’actifs privés se voient imposer un objectif de 30% !

Jean-Christophe Fromantin a plaidé pour une révision des textes, pour que les objectifs soient appréciés en termes de flux (part des permis de construire octroyés pour du logement social par rapport à l’ensemble des permis logement) et pour que le périmètre d’application de la loi SRU soit élargi aux territoires. Il a enfin souligné l’absurdité d’un système où les obligations sont toujours à la charge des communes alors que les outils pour y parvenir sont quasiment tous transférés au niveau des territoires, de la métropole ou de l’Etat.

« A la veille d’un nouveau texte de loi, il est temps que le Gouvernement sorte de cette hypocrisie qui consiste à établir pour toutes les communes concernées le même taux, sans tenir compte, ni de la configuration des communes, ni de la demande, ni du taux d’effort au regard des difficultés et des moyens mobilisés » rappelle Jean-Christophe Fromantin.

Facebook Twitter Google Plus

Communiqué du maire

Communiqué du maire

Voies sur berges : le Maire de Neuilly approuve les propositions de la Présidente de la Région Ile de France

Jean-Christophe Fromantin approuve les propositions de Valérie Pécresse qui permettent une meilleure conciliation des contraintes de gestion des flux, des exigences environnementales et d'accès à de nouveaux espaces publics.

"Ce sujet doit être traité en conformité avec le plan de déplacement urbain d'Ile-de- France et dans un dialogue avec l'ensemble des élus concernés (...) je regrette que la Maire de Paris persiste dans une approche strictement parisienne de ce projet dont les effets et les enjeux justifient davantage d'ouverture et de dialogue" rappelle le maire de Neuilly-sur-Seine.

Télécharger le communiqué de presse

En savoir plus sur la proposition de la région Ile-de-France

Facebook Twitter Google Plus

10 maires de Neuilly en France

10 maires de Neuilly en France

10 maires de Neuilly se réunissent à Neuilly-sur-Seine

A l’initiative de Jean-Christophe Fromantin, 10 Maires de villes nommées Neuilly, de toute la France, se sont réunis le mercredi 11 avril 2018, à Neuilly-sur-Seine.
Ils viennent des Hauts-de-France, de Normandie, des régions Grand Est, Centre-Val de Loire et d’Ile-de-France. Ils représentent des villes et des villages de tailles différentes, de profils différents. Leurs communes incarnent la diversité du territoire français, des problématiques qu'elles ont à résoudre et des enjeux qu'elles doivent relever.
« Il m'a semblé intéressant, forts de ce nom qui nous lie, que nous puissions nous réunir, échanger sur nos expériences particulières, évoquer nos idées et nos projets et voir dans quelles mesures nous pourrions nous aider mutuellement, voire participer à des actions communes. Cette initiative participe d'une approche nouvelle de la coopération entre les maires » explique Jean-Christophe Fromantin.

Retour en images

  • Les 10 maires de Neuilly en France
  • Documentations et produits de terroir
  • Les 10 maires
  • Les 10 maires pendant le déjeuner
  • Séance de travail chaleureuse

Participants :

  • Michel Bannier, Maire de Vacognes-Neuilly dans le Calvados
  • Dominique Combray, Maire de Neuilly-sur-Suize en Haute-Marne
  • Bertrand Detroussel, Maire de Neuilly-le-Bisson dans l’Orne
  • Jean Fauvel, Maire de Neuilly-la-Forêt dans le Calvados
  • Martine Lamaurt, Conseillère municipale déléguée à Neuilly-Plaisance en Seine-Saint-Denis
  • Jean-Pierre Maljean, Adjoint au Maire de Neuilly-sur-Marne en Seine-Saint-Denis
  • Daniel Mesureur, Maire de Neuilly-le-Dien dans la Somme
  • Sylvestre Millet, Maire de Neuilly-en-Sancerre dans le Cher
  • André Rigaud, Maire de Neuilly-Saint-Front dans l’Aisne

Télécharger le communiqué du maire

Facebook Twitter Google Plus

Une nouvelle sculpture pour le patrimoine de Neuilly

Une nouvelle sculpture pour le patrimoine de Neuilly

La Ville de Neuilly-sur-Seine poursuit le déploiement d'oeuvres d'art contemporain dans ses espaces publics

Dans le cadre de la célébration des 70 ans des relations diplomatiques franco-philippines, Maria Teresa Lazaro, Ambassadeur des Philippines en France, a choisi de faire don à la ville de Neuilly-sur-Seine d’une sculpture réalisée par l’artiste Impy Pilapil.

Installée dans le square Massiani, la sculpture « Fern » (fougère en anglais) fait un bel écho au travail de l’artiste, très inspirée par la nature. Composée de pierre et de métal (Hauteur : 3 m / Largeur : 1,5 m / Profondeur : 1 m), cette oeuvre vient compléter les six sculptures contemporaines qui ornent le paysage urbain de Neuilly-sur-Seine depuis l’été 2014, acquises grâce à la réserve parlementaire de Jean-Christophe Fromantin et qui sont à découvrir dans différents lieux emblématiques de la Ville comme la place Sainte Foy, le parvis du Théâtre des Sablons et l’Hôtel de Ville.

Femme sculpteur née en 1949, Impy Pilapil vit et travaille aux Philippines depuis les années 70. Elle réalise des commandes et expositions essentiellement sur le continent asiatique (galeries, ambassades, banques et entreprises, hôtels, aéroports).

Le dévoilement de la sculpture a eu lieu jeudi 5 avril à 11h en présence de Jean-Christophe Fromantin, Maire de la Ville, de Maria Teresa Lazaro, Ambassadeur des Philippines en France, de nombreux diplomates parmi lesquels des représentants du Cambodge, de Côte d’Ivoire, de Djibouti, d’Indonésie, du Myanmar, de Pologne, et des riverains associés à cet évènement.

L'inauguration en images

Facebook Twitter Google Plus



Page précédente

C'est à vous !

Contacter vos élus