LES SERVICES EN LIGNE

Les + demandés


Abonnez-vous à Neuilly Actualité

Facebook Twitter Google Plus

Lutte contre la prolifération des moustiques

Lutter contre les moustiques Mieux les connaitre pour mieux les combattre

Malgré leur petite taille, les moustiques peuvent avoir une incidence importante sur la santé humaine. Au-delà des piqures qu'ils infligent, ils sont aussi vecteurs d'agents pathogènes.

Répartis mondialement, plus de 3 000 espèces sont dénombrées (dont une quarantaine en France).

Cycle de vie

Le cycle de vie des moustiques se déroule en quatre phases (œuf, larve, nymphe, adulte). Cette métamorphose s'effectue entre 5 et 90 jours en fonction des conditions environnementales.

Oeuf, larve puis nymphe, en phase aquatique, le moustique se développe aussi bien dans l'eau des rivières que dans celle contenue dans les coupelles des jardins ou encore dans de vieux seaux laissés négligemment au soleil. Des facteurs tels qu'un hiver doux, des pluies abondantes et en moyenne 10 jours de chaleur favorisent la prolifération.

Que provoquent-ils ?

Piqûres

Attirées par le rejet de CO2, seules les femelles piquent, pour satisfaire leur besoin de protéines qui leur permettront de développer jusqu’à 5 pontes de 150 oeufs. Les mâles, eux, se contentent de sucs de végétaux ou de sucre.

Avant de prélever le sang, le moustique injecte sa salive qui lui sert d’anticoagulant et de fluidifiant pour lui permettre de passer le sang dans sa trompe. C’est également sa salive qui crée un « bouton » et une irritation.

Maladies

En piquant une personne ou un animal infecté, le moustique ingère les parasites, virus ou bactéries contenus dans le sang. Après un délai d’incubation de quelques jours, l’insecte contaminé peut transmettre l’agent pathogène à une personne
saine à l’occasion d’une autre piqûre.

Le «moustique tigre » : Aedes albopictus fait l’objet de mesures préventives, de surveillance et de sensibilisation, car il peut véhiculer des virus comme ceux du Chikungunya, de la Dengue et du Zika.

Le département Hauts de Seine a été placé en zone de lutte contre le moustique tigre [ Arrêté Préfectoral ARS-SE n°64.2018 du 2 mai 2018 relatif aux modalités de mise en oeuvre du plan anti-dissémination des maladies tranmises par le moustique tigre (Aedes Albopictus) dans le département des Hauts de Seine. ]

En cas de signalement de specimens sur des domaines susceptibles d'être infectées, les propriétaires seront contactés par les agences habilitées en vue d'un éventuel traitement curatif du secteur.

Signalement citoyen : 
Un dispositif de recueil des signalements et d'identification du moustique Aedes albopictus est mis en place via le site internet national :

www.signalement-moustique.fr
Les réponses à ces signalements sont effectuées par le Conseil Départemental ou par ELIZ (Entente de Lutte Interdépartementale contre les Zoonoses).  

Surveillance entomologique et épidémiologique : 
Tout refus de se conformer aux prescriptions émises par les agents habilités (ex : conseil départemental....) dans le cadre de la lutte contre le Moustique Tigre peut être puni d'une amende de 4e classe (750 euros) à 5e classe (1500 euros).

Mieux connaître les moustiques pour mieux les combattre

Vous retrouverez ces quelques conseils pratiques et faciles à oeuvre dans un petit fascicule disponible auprès du Pôle Espace Publics.Comment lutter contre leur prolifération ?

 

Lutter contre la prolifération des moustiques

 

Supprimer l'eau stagnante

Il est très important de supprimer les eaux stagnantes environnantes favorables à la reproduction du moustique.

  • Enlever les soucoupes des pots de fleurs et les remplir de sable
  • Changer l'eau des vases plusieurs fois par semaine
  • Vérifier le bon écoulement des eaux de pluies et eaux usées, nettoyer réguliérement les gouttières, regards, caniveaux et drainages, toits-terrasses...
  • Mettre à l'abri de la pluie ou supprimer tout objet pouvant se remplir d'eau (arroisoirs, seaux...)

Nettoyer son jardin, balcon et/ou sa terrasse

  • Entretenir les espaces verts, notamment les allées et les bordures car les moustiques aiment les zones d'ombre
  • Enlever régulièrement les déchets végétaux et les bois morts. De manière générale, un espace vert nettoyé et aux lignes épurées attirera moins les moustiques qu’un autre à la végétation dense
  • Couvrir les réservoirs d’eau (bidons d’eau, citernes, bassins) avec un voile
  • Couvrir les piscines hors d’usage et évacuer l’eau des bâches ou bien traiter l’eau (eau de javel, galet de chlore, etc.). Pour une solution écologique, vous pouvez également utiliser un larvicide biologique contenant la souche Bacillus Thuringiensis.

Si vous disposez d’une fontaine ou d’un bassin d’ornement, il est indispensable de créer un mouvement dans l’eau via un dispositif de type pompage. La présence de poissons évite également la stagnation de l’eau et la reproduction des moustiques.

En cas d’infestation dans une propriété privée, vous devez faire appel à une société spécialisée et agrée afin de mener une opération de démoustication (exemple : piégeage et traitement larvaire).

L'action de la Ville

La Ville de Neuilly-sur-Seine assure, via un prestataire, une campagne de démoustication annuelle des berges de Seine; traitement écologique (larvicide biologique contenant la souche Bacillus Thuringiensis) sans danger pour l’homme et l’environnement.

La campagne de démoustication sur le territoire communal est programmée lors de la semaine 23 (du 4 au 8 juin 2018). 

Comment se protéger de leurs piqûres ?

Comment se protéger de leurs piqûres
  • Appliquer sur votre peau des produits anti moustiques. Un répulsif cutané doit être choisi suivant la tranche d’âge et la population concernée. Demandez conseil à votre médecin ou à votre pharmacien avant toute utilisation, surtout en ce qui concerne les enfants et les femmes enceintes
  • Porter des vêtements couvrants et amples
  • Les bébés peuvent dormir sous une moustiquaire
  • Utiliser les diffuseurs d'insecticides à l'intérieur et des serpentins à l'extérieur
  • Si possible, allumez la climatisation : les moustiques fuient les endroits frais

Ne pas vaporiser d’insecticide sur les matelas ou les personnes. C’est inefficace et cela peut être dangereux pour la santé.

Pour en savoir plus

Pôle Espaces Publics - Service Hygiène et Salubrité Publique

Version imprimable

Lutte contre les moustiques



Page précédente

C'est à vous !