Qualité de l'air ©
Dans un contexte météorologique défavorable à la dispersion des polluants, la préfecture émet des recommandations afin de réduire l’émission de polluants dans l’atmosphère.

Pour les professionnels

  • Réduire, voire procéder à l’arrêt de fonctionnement des installations fixes dont les émissions contribuent à la pointe de pollution
  • Respecter scrupuleusement les interdictions des activités de brûlage de déchets verts agricoles
  • Pour les émetteurs industriels, s’assurer du bon fonctionnement des dispositifs de dépoussiérage.

Pour les usagers de la route

  • Différer les déplacements dans la région Ile-de-France
  • Contourner l’agglomération de Paris, pour le trafic de transit
  • Emprunter prioritairement les réseaux de transport en commun
  • Privilégier les modes actifs de déplacement (marche, vélo…), le covoiturage ou l’utilisation des véhicules peu polluants (électrique, GNL …)
  • Respecter les conseils de conduite propre
  • Respecter les éventuelles restrictions mises en place par la préfecture : circulation différenciée, respect des limitations de vitesse, contournement pour les poids-lourds, etc.

L’Agence Régionale de Santé (ARS) rappelle qu’à ce stade certaines personnes (enfants, personnes âgées, asthmatiques et insuffisants respiratoires chroniques) peuvent présenter une sensibilité particulière aux polluants atmosphériques.

A titre préventif, l’ARS recommande à ces personnes de :

  • privilégier les activités calmes et éviter toutes les activités physiques et sportives intenses
  • veiller à ne pas aggraver les effets de cette pollution par la pratique d’autres activités émettrices de substances polluantes
  • respecter scrupuleusement les traitements médicaux en cours à visée respiratoire ou les adapter sur avis du médecin.

 

Haut de page
0