LES SERVICES EN LIGNE

Les + demandés


Facebook Twitter Google Plus

Solidarité des citoyens en temps de guerre

Très vite des actions de solidarité se mettent en place. En 1915, cinq journées de solidarité sont organisées en faveur des soldats français et deux sont destinées aux orphelins. A ces occasions, les écoliers vendent insignes, drapeaux, médailles ou billets de tombola.

Le premier événement « La journée française » est conduite par le Secours National les 23 et 24 mai 1915. Le Secours National des militaires est prévu dès le temps de paix. Il porte aussi assistance aux civils : fourniture de repas aux personnes nécessiteuses, protection des femmes dans le besoin et secours aux infortunés.

En juin 1915, la Fondation de l’Orphelinat des Armées récolte 3617,70 Francs en une journée à Neuilly. Elle prend en charge l’instruction et l’éducation des enfants dont les pères sont morts au Champ d’Honneur. Une autre journée, planifiée par le Secours National, a lieu en 1916.

Le 14 juillet 1915, la « Journée de Paris » au profit de l’Office Départemental des Œuvres de Guerre fait 5028 Francs de recette dans la commune. Fondé en août 1914, l’Office s’occupe de distribuer habits et vivres aux militaires sur le front, dans les hôpitaux parisiens, dans les trains des blessés et aux prisonniers de guerre. Le 10 juin 1917, une journée est consacrée à l’armée d’Afrique pour porter assistance aux troupes et à leur famille. Les Neuilléens participent à hauteur de 4617,50 Francs.

Toutes les actions de solidarité ne peuvent être menées, ainsi en raison d’un budget insuffisant, le maire refuse de participer au projet d’une maison des réfugiés belges, boulevard du château.

Toutes les photos



Page précédente

C'est à vous !