LES SERVICES EN LIGNE

Les + demandés


Abonnez-vous à Neuilly Actualité

Facebook Twitter Google Plus

Tribunes libres

Le 18 juin : un premier conseil municipal interpellant. Un Maire qui veut décider tout, tout seul.

Publié le 10/07/2020 à 18h07

Au-delà des Commissions obligatoires dans lesquelles tous les groupes peuvent être représentés, le Maire n'a pas voulu prendre en compte une seule des propositions que nous lui avions pourtant fait parvenir en amont du Conseil.

Arguant de l'heure d'arrivée des candidatures puis revenant à d'autres considérations, le Maire a progressivement adapté les règles au fur et à mesure du déroulement du Conseil… Les règles du Prince ne sont ni claires ni connues...

Alors que Neuilly souffre d'actes de violences et de vols, le Maire a refusé la création d'une commission sécurité qui permettrait pourtant de suivre et de mettre en oeuvre des actions de prévention et de réponse au plus près de nos

quartiers. Il a même contesté que le sujet de la sécurité soit une préoccupation pour les Neuilléens. Pendant la campagne le Maire avait réfuté que nous n'avions pas les 55 policiers en poste qu'il annonçait ; or, dans le compte administratif de 2019 il n'y en avait bien que 47 !

Dans le cadre des Allées de Neuilly, le Maire a ajouté l'achat du tréfonds à l'Etat pour réaliser son parking souterrain ... une erreur de plus de 700 000 € en plus des 60 millions de ce projet de promenade et des 30 millions de Parking, le long de l'autoroute de 160 000 véhicules /jour, la plus polluée d’Europe.

Pour la gestion du COVID-19 à Neuilly, nous attendons que le Maire nous présente un bilan précis, en particulier dans le cadre des maisons de retraite et des décès qui y ont été malheureusement enregistrés. Président du Conseil d'Administration, le Maire refuse toute responsabilité et se défausse en se retranchant derrière le fait de sa délégation à son adjointe... peu élégant !

Groupe « Réunir Neuilly ! »
Florence MAURIN FOURNIER, Dov ZERAH, Constance LE GRIP, Arnaud TEULLÉ


L'écologie en germe à Neuilly : la graine et le terreau attendent un arrosage favorable

Publié le 21/10/2020 à 17h07

"En sept mois, deux conseils, six commissions permanentes et aucune rencontre avec le maire, le dialogue municipal n'est pas brillant.

Le dernier conseil du 24 septembre l'a bien démontré :

  • la commission de service public aurait pu être ouverte à de nouvelles associations,
  • le règlement intérieur aurait pu être moins strict et laisser plus de place à  la discussion,
  • le bilan sur le COVID à Neuilly aurait pu montrer l'action envers les personnes isolées et les soignants mais aussi le respect des règles sanitaires,
  • l'information aurait pu être plus explicite sur les chantiers dans Neuilly: les allées, Eole, le parking et le 167, etc...

Il n'en a rien été. Il  est vrai que de confinement en déconfinement, de deuxième vague en catastrophe climatique, la communication est difficile.

Pourtant les attentes sont grandes et les associations agissent sur le terrain en réponse aux questions légitimes des habitants :

  • sauvegarde des coronapistes à Neuilly et sur le pont vers la Défense mais aussi du plan vélo promis,
  • alerte sur les enjeux du climat et ceux de notre environnement sur notre santé,
  • demande de logements et de solutions à la crise sanitaire.

A Paris, le débat est lancé sur la Porte Maillot. Mais qu'en est il de la cohérence avec les allées de Neuilly : coulée verte, piétons, vélos, nuisances et circulations d'eau ?

Côté Défense, l'étude d'une passerelle sur la Seine, refusée par la majorité municipale, verra-t-elle le jour ?

Là encore, il est urgent de trouver des solutions dans cette terrible période troublée et de répondre aux appels à la solidarité, à l'écoute et au respect de chacun et de l'environnement.   .

Les réponses sont aussi à l'Ecole : à l'heure où un terroriste tue un professeur, il faut ici féliciter tous les enseignants dans leur formidable mission d'ouverture au dialogue et à la liberté d'expression.

Groupe « Neuilly, Ensemble pour l’Ecologie  »
Thierry HUBERT

neuilly.ecologie@gmail.com


Mobilisés pour une rentrée sereine

Publié le 08/09/2020 à 16h30

La pandémie du coronavirus qui a frappé notre pays a été d'une violence inouïe. Cette crise, ainsi que le confinement qu'elle a engendré, a eu de nombreuses conséquences, sanitaires, sociales, économiques, dont on ne mesure pas encore tout à fait l'ampleur aujourd’hui.

D’un point de vue institutionnel, cette crise a incontestablement mis en exergue les insuffisances de l’Etat : trop lourd, trop rigide, trop technocratique. A l’inverse, les collectivités, et au premier rang desquels les communes, ont été en 1ère ligne, en multipliant les initiatives. A ce titre, durant cette période si particulière, je salue les actions entreprises par la Ville de Neuilly : la distribution des masques en avril dernier, la mise en place de pistes cyclables provisoires, l'instauration des terrasses éphémères, ou encore, l’exemption du droit de terrasse en faveur de nos restaurateurs, qui - eux - ont été frappés de plein fouet.

Aussi, le duo préfet-maire, quand il s’est agi notamment de définir les zones du port de masques obligatoire, a pu laisser aussi entrevoir quelques incompréhensions, du fait d’une prise de décision parfois trop verticale, peu adaptée aux circonstances locales, que l’on peut regretter.

Toutes ces circonstances rappellent au fond l’absolue nécessité d'initier enfin le processus de décentralisation, promis par le Président de la République. La commune doit détenir un vrai pouvoir opérationnel.

L’autre grande actualité qui touche notre pays est l’insécurité. Certes, si elle prend des formes variées et a des niveaux de gravité différents, Neuilly n’est pas exempt de ce phénomène d’ « ensauvagement », qui mérite une attention toute particulière.

En ces temps difficiles, l'esprit collectif et de responsabilité doivent primer sur les querelles partisanes, et amener l'ensemble des élus à travailler dans le même sens, pour répondre aux attentes fortes de protection des neuilléens. C’est le souhait que je formule en cette rentrée quelque peu singulière.

Groupe « Réveillons Neuilly !  »
Anthony DODEMAN



Page précédente

C'est à vous !