LES SERVICES EN LIGNE

Les + demandés


Abonnez-vous à Neuilly Actualité

Facebook Twitter Google Plus

Tribunes libres

2014 – 2020 : une opposition constructive que le maire a toujours rejetée

Publié le 06/01/2020 à 12h13

La présence d’une opposition au sein du Conseil Municipal dans les grandes villes date de 1982 et la loi Defferre. Avec les yeux et les oreilles de l’opposition la démocratie a fait dans les communes un pas en avant. Mais il est relatif car les Maires des villes de plus de 1000 habitants (depuis 2013) disposent d’une solide majorité grâce au type de scrutin adopté : Le scrutin est proportionnel, de liste, à deux tours avec prime majoritaire accordée à la liste arrivée en tête. À Neuilly 41 Conseillers forment aujourd’hui une majorité entièrement dévolue au Maire et 8 Conseillers seulement siègent dans l’opposition. On le voit le rapport de force est largement déséquilibré. Sans bureau, sans visibilité, notre groupe est intervenu chaque fois que cela a été possible.

Malgré le musellement dont nous avons fait l’objet : Le Maire a fait disparaître le journal édité pas la commune au profit des journaux « indépendants » car ils n’ont pas d’obligations envers nous. Ainsi, pas une ligne sur l’opposition n’y a figuré pendant toute la mandature. Nous sommes, certes, présents sur la Lettre Numérique Neuilly Actualité mais sur la dernière ligne et les différentes lettres archivées ne renvoient qu’à la dernière lettre publiée. Malgré nos nombreuses protestations, c’est toujours le cas aujourd’hui !

Pourtant nous avons beaucoup travaillé pour la ville et fait entendre notre voix dans toutes les commissions dont nous faisions partie et sur de nombreux dossiers : Dénonciation de la dangerosité des pistes cyclables de l’avenue du Roule, une pétition a fait reculer le Maire sur son projet bd de la Saussaye, Tennis Saint-James (suppression et remplacement par un blockhaus), Zones 30 nous avons obtenu qu’elles soient étendues à plusieurs écoles. Alerte sur la dangerosité des vélos et des engins électriques sur les trottoirs. Alertes sur l’absence de caméras de vidéo-protection. Refus de cautionner les dépenses de communication personnelle du Maire, Alertes et manifestations contre l’autoroute urbaine N13 et le projet délirant des « Allées de Neuilly ». Hausse scandaleuse de la fiscalité locale. Budget mal utilisé…

Une opposition est utile si elle est écoutée par le Maire, ce qui ne fut pas le cas du Maire sortant qui, il est vrai, n’écoute pas non plus les membres de sa majorité ….

Notre groupe vous souhaite à toutes et à tous une très belle année 2020 !

Le Groupe « J'aime Neuilly », Bernard LEPIDI, Florence MAURIN FOURNIER, Arnaud TEULLÉ, Anthony DODEMAN


Nous défendons Neuilly !

Publié le 29/01/2018 à 14h45

Le groupe municipal « Unis Pour Neuilly » est le seul groupe indépendant et libre qui travaille et se positionne uniquement dans l’intérêt de la ville de Neuilly et des Neuilléens.

Il est composé d’élus, de droite et du centre, issus de la société civile, qui défendent les valeurs du travail, du mérite et de la bonne gestion des budgets.

Ainsi, nous soutenons toutes les propositions, aussi bien les nôtres que celles venant de la majorité municipale, que nous trouvons bénéfiques pour notre ville et nous nous opposons à ce que nous trouvons inadapté ou néfaste. Nous sommes contre les approbations ou les oppositions systématiques dans des seuls buts politiciens. Notre seul intérêt, c’est Neuilly, sans aucune arrière-pensée !

Par exemple, nous avons voté contre le Budget Municipal proposé par le Maire lorsqu’il prévoyait des hausses d’impôts locaux, des hausses de la masse salariale, un entretien insuffisant des installations municipales ou des projets inadaptés. Mais, nous avons voté pour le Budget Municipal 2018 qui correspondait à nos demandes.

Nos priorités sont le maintien et l’amélioration du cadre de vie des habitants de Neuilly. Nous voulons une ville propre et sécurisée. Pour cela, nous pensons qu’il faut mettre tous les moyens pour y parvenir.

Ainsi, nous demandons plus de policiers municipaux efficaces et plus de caméras de vidéosurveillance pour renforcer la sécurité de nos écoles, de nos lieux de culte et de nos espaces de vie.

Nous demandons aussi plus de nettoyage, plus d’entretien, plus de pédagogie et parfois plus de sévérité à l’égard des contrevenants pour assurer la propreté de l’ensemble de notre ville, quel que soit le quartier, même le plus éloigné de la Mairie.

De plus, nous voulons développer les services de qualité à destination des habitants de Neuilly : plus de crèches, plus d’activités sportives, plus de loisirs, plus d’activités culturelles, etc…

Enfin, nous avons proposé, dès 2014, la mise en place d’une Charte Ethique pour avoir des élus exemplaires en tous points qui servent, de manière totalement désintéressée, notre ville.

Vous pouvez compter sur nous pour vous aider et pour défendre notre belle ville de Neuilly !

N’hésitez pas à nous contactez à l’adresse mail suivante : keller92200@gmail.com

Franck Keller
Groupe « Unis pour Neuilly »


A propos de l’intérêt général

Publié le 21/11/2016 à 12h39

Comme beaucoup de Neuilléens vous avez probablement reçu dans votre boite à lettres le numéro de novembre (n° 1248) de « Neuilly journal indépendant ».

Vous aurez pu constater que, comme dans chacun de ces magazines, l’édito est rédigé par le maire qui bénéficie là d’une belle tribune largement distribuée aux Neuilléens.

La loi oblige les journaux municipaux à réserver un espace où l’opposition peut s’exprimer afin que les habitants soient pleinement informés. Mais comme il s’agit là d’un journal « indépendant » qui n’est pas publié par la mairie, il n’y a pas de tribune de l’opposition.

Dans ce numéro, le Parti Socialiste y est montré du doigt. Certes une période électorale approche et certains diront que tout est bon à prendre, sauf que ce qui est dit là n’est pas la vérité.

Il est indiqué dans cet édito que le Parti Socialiste a initié le refus de restituer à la ville le terrain des Tennis Saint-James ; cela est totalement faux. Le Parti Socialiste n’a jamais contesté la propriété de la ville sur ce terrain. Si le Parti Socialiste a initié une contestation c’est sur la façon dont le maire a tenté d’imposer cette décision au conseil municipal d’une part, et sur la qualité du projet d’autre part; toute l’opposition a d’ailleurs voté contre ce projet.

La ville de Neuilly est très urbanisée et la possibilité de réaménager un terrain de cette taille (près de 7000m²) est une opportunité rare qui méritait que l’on prenne le temps d’étudier la question. Un concours d’architecte aurait permis d’optimiser le projet, et un minimum de concertation aurait été la bienvenue.  Les riverains sont les premiers concernés mais tous les Neuilléens le sont car le projet est coûteux (près de 10 millions) et à la fin ce sont eux qui le paieront. C’est pour toutes ces raisons que le Parti Socialiste a contesté ce projet. En revanche le PS ne s’est jamais impliqué dans la gestion des tennis Saint-James à quelque niveau que ce soit.

Si le Parti Socialiste s’est particulièrement impliqué dans ce dossier c’est tout simplement pour défendre l’intérêt général.

« Neuilly journal indépendant » est un journal bien peu soucieux de fournir une information objective à ses lecteurs puisqu’il n’a pas accepté le droit de réponse que nous lui demandions.

Le maire, quant à lui, prétend rechercher l’intérêt général. Peut-être pourrions-nous lui suggérer d’écouter un peu plus les Neuilléens et de leur faire partager les projets de la ville à l’aide de conseils de quartier par exemple.

Marie Brannens
Groupe « Neuilly-Solidarité-Écologie »




Page précédente

C'est à vous !