LES SERVICES EN LIGNE

Les + demandés


Abonnez-vous à Neuilly Actualité

Facebook Twitter Google Plus

Tribunes libres

Pas de moyens supplémentaires pour la sécurité à Neuilly en 2022 !

Publié le 09/12/2021 à 14h45

Une nouvelle fois le Maire, Jean-Christophe FROMANTIN a perdu son sang froid au Conseil Municipal suite à une question du groupe majoritaire de l'opposition LR concernant le renforcement des moyens de sécurité des Neuilléens et a interdit de parole ses représentants !

"La Ville dépense assez pour la sécurité de ses habitants" fut la réponse du Maire à Florence MAURIN FOURNIER, Chef de l'opposition, dans le cadre de sa présentation du Débat d'Orientation Budgétaire (DOB) qui ne mentionne pas même le mot sécurité dans les moyens que va dépenser la Ville en 2022 !
Alors qu'elle rappelait que les incidents, agressions, vandalisme de voitures et de commerces et cambriolages augmentaient fortement à Neuilly, le Maire est sorti de ses gonds, comme à son habitude dès qu'une question le dérange et a désigné l'Etat comme seul responsable du manque de moyens de la police.....
En rétorsion à cette question, il a coupé les micros et refusé la parole aux conseillers des groupes d'opposition qui la demandaient !

46 policiers seulement à Neuilly !

La ville ne compte toujours que 46 policiers municipaux et non 55 contrairement à ce que le Maire a affirmé financer aux représentants de l'Etat ni 60 qu'il avait déclarés à la presse !

Monsieur FROMANTIN est le seul Maire qui se dit de droite (quoique revendiquant sa non appartenance à tout autre parti que le sien) à ne pas admettre que la violence augmente aussi dans sa ville.
Alors que les communes voisines se dotent de moyens toujours plus importants, Neuilly reste le maillon faible en matière de sécurité.

Pour ne pas que l'opposition pose des questions auxquelles il ne veut pas répondre, le Maire rappelle systématiquement son score aux municipales avec un mépris extrêmement violent vis à vis des autres élus et use et abuse de "sa police de l'Assemblée", la seule qu'il veut réellement développer dans sa ville !

Florence MAURIN FOURNIER et le Groupe LR "Réunir Neuilly"


Pour une déclaration en conseil municipal, de solidarité de notre ville avec l'Ukraine

Publié le 12/04/2022 à 11h45

L'actualité de la guerre en Ukraine et nos devoirs de solidarité au titre de la commune méritent un débat sur les intentions de la municipalité et son soutien aux actions des neuilléens.

Cet événement particulièrement catastrophique et grave se produit en Europe près de la France avec des conséquences irréversibles pour les populations, les économies et sans doute l'environnement. De nombreux morts sont dus aux bombardements. Des écoles, des hôpitaux et des théâtres refuges sont aussi visées. Les civils souffrent, essaient d'échapper à la violence, s'abritent dans les caves et sous-sol ou s'enfuient lorsque leurs biens sont rendus inhabitables. La volonté des envahisseurs est claire : s'en prendre aux populations pour des territoires alors que les Ukrainiens résistent. Conscients de notre devoir de solidarité, plusieurs de nos concitoyens ont accueillis des réfugiés et conduits des actions d'accueil et de générosité envers les populations ukrainiennes victimes de la guerre.

Aussi, nous avons demandé au Maire une déclaration solennelle en Conseil Municipal afin d’affirmer sa mobilisation et préciser l'état des moyens mis en œuvre à Neuilly, les actions déjà conduites, les aides déjà fournies par les organisations et les particuliers mais aussi les perspectives pour l'avenir au cas notamment où la guerre durerait.

Ce sont notamment les actions dans les écoles pour accueillir les enfants, dans le parc de logement social, public et privé pour donner un abri aux familles réfugiées, dans les offres de moyens de subsistance mais aussi dans les envois humanitaires pour permettre aux populations de survivre. Avec la Protection Civile, il y a sans doute d'autres bonnes volontés mobilisées. Nos concitoyens attendent de connaître clairement les besoins et les gestes qu'ils peuvent faire de façon à multiplier les aides directes et utiles aux organisations qui œuvrent auprès des personnes déplacées. Enfin, dans la perspective d'un accueil durable, la question des capacités des logements sociaux de notre ville pour abriter plus longtemps les Ukrainiens qui ne pourraient pas rentrer chez eux, est posée.

Nous avons aussi demandé :

  • une minute de silence,
  • un jumelage avec une ville d'Ukraine pour la reconstruction à venir.

Les réponses faites en Conseil et sur le site ne sont pas suffisantes alors que les atrocités commises et les sinistres perspectives pourraient avoir un impact sur notre vie quotidienne.

Thierry HUBERT
Groupe « Neuilly, Ensemble pour l’Ecologie  »

thierry.hubert@ville-neuillysurseine.fr

 




Page précédente

C'est à vous !