LES SERVICES EN LIGNE

Les + demandés


Facebook Twitter Google Plus

Tribunes libres

A propos de l’intérêt général

Publié le 21/11/2016 à 12h39

Comme beaucoup de Neuilléens vous avez probablement reçu dans votre boite à lettres le numéro de novembre (n° 1248) de « Neuilly journal indépendant ».

Vous aurez pu constater que, comme dans chacun de ces magazines, l’édito est rédigé par le maire qui bénéficie là d’une belle tribune largement distribuée aux Neuilléens.

La loi oblige les journaux municipaux à réserver un espace où l’opposition peut s’exprimer afin que les habitants soient pleinement informés. Mais comme il s’agit là d’un journal « indépendant » qui n’est pas publié par la mairie, il n’y a pas de tribune de l’opposition.

Dans ce numéro, le Parti Socialiste y est montré du doigt. Certes une période électorale approche et certains diront que tout est bon à prendre, sauf que ce qui est dit là n’est pas la vérité.

Il est indiqué dans cet édito que le Parti Socialiste a initié le refus de restituer à la ville le terrain des Tennis Saint-James ; cela est totalement faux. Le Parti Socialiste n’a jamais contesté la propriété de la ville sur ce terrain. Si le Parti Socialiste a initié une contestation c’est sur la façon dont le maire a tenté d’imposer cette décision au conseil municipal d’une part, et sur la qualité du projet d’autre part; toute l’opposition a d’ailleurs voté contre ce projet.

La ville de Neuilly est très urbanisée et la possibilité de réaménager un terrain de cette taille (près de 7000m²) est une opportunité rare qui méritait que l’on prenne le temps d’étudier la question. Un concours d’architecte aurait permis d’optimiser le projet, et un minimum de concertation aurait été la bienvenue.  Les riverains sont les premiers concernés mais tous les Neuilléens le sont car le projet est coûteux (près de 10 millions) et à la fin ce sont eux qui le paieront. C’est pour toutes ces raisons que le Parti Socialiste a contesté ce projet. En revanche le PS ne s’est jamais impliqué dans la gestion des tennis Saint-James à quelque niveau que ce soit.

Si le Parti Socialiste s’est particulièrement impliqué dans ce dossier c’est tout simplement pour défendre l’intérêt général.

« Neuilly journal indépendant » est un journal bien peu soucieux de fournir une information objective à ses lecteurs puisqu’il n’a pas accepté le droit de réponse que nous lui demandions.

Le maire, quant à lui, prétend rechercher l’intérêt général. Peut-être pourrions-nous lui suggérer d’écouter un peu plus les Neuilléens et de leur faire partager les projets de la ville à l’aide de conseils de quartier par exemple.

Marie Brannens
Groupe « Neuilly-Solidarité-Écologie »


Une motion contre 20 millions de charges (au conseil municipal du 28 09)  

Publié le 4/10/2016 à 16h32

Cette délibération N° 1 est un affront à l’action politique pour ceux qui votent encore et surtout pour ceux qui ont voté pour vous, Monsieur le Maire. 

En effet, face à un prélèvement annoncé de 20 millions d’euros (plus de 35% de nos recettes fiscales !), le Maire de notre ville, également député, nous propose… d’adopter une motion !!!

Aveu d’impuissance pour le moins, cette délibération, est tout à fait désespérante sur le plan de l’action politique.

En effet en ce qui concerne les fonds de péréquation, vous avez, année après année, budget après budget, joué au petit chaperon rouge qui, devant la menace du loup, le déplafonnement, nous expliquait que vous réalisiez des merveilles en multipliant les dépenses dans ce contexte pourtant si menaçant.

Mais que n’avez-vous fait pour éloigner la menace, plutôt que de l’attendre en vous dispersant dans vos projets de plus en plus éloignés de notre ville ? :

  • D’abord l’axe que vous aviez baptisé de « majeur », pour lequel vous nous avez expliqué récemment que tout ce temps passé depuis 2008 à détruire un projet qui aurait pu se faire pour mettre en avant Votre projet nouveau, était perdu,
  • l’exposition universelle ensuite pour laquelle vous fédérez tant d’argent et d’énergies, mais qui ne concerne pas les habitants de notre ville,
  • votre course à la Présidence de l’UDI, également perdue
  • et aujourd’hui l’énergie et l’argent que vous déployez dans la création d’un nouveau parti ….

Pourquoi ne pas avoir agi pour éviter le pire ? Pourquoi ne pas vous être fait des alliés proches et naturels plutôt que d’aller à Shanghai ou au fin fond de la France recueillir des soutiens à votre propre promotion ?

Vous êtes élu depuis 2008 et certain d’entre nous depuis plus longtemps : le 10 juin 2009, vous déclariez intégrer l’exécutif du syndicat mixte de Paris Métropole, en en briguant d’ailleurs la vice présidence (Ah les hochets de la république !!!) pour, dites vous, « mettre en perspective la problématique de la RN13 » et en précisant que « seule l’ambition métropolitaine permettra le développement équilibré de la région » ….

Grand visionnaire vous avez en fait contribué à créer la catastrophe annoncée et aujourd’hui contre cet ouragan que nous proposez-vous ? Une motion !

Depuis 2008, je n’ai cessé de vous alerter sur cette métropole mégalo qui allait nous étrangler, depuis 2013. Je suis intervenue pour vous demander d’inscrire dans les statuts de la Métropole les recherches d’économie que celle-ci devrait opérer, et vous écrivez dans votre motion, ce soir, que la Métropole « génère de nouvelles dépenses sans aucune valeur ajoutée » ??

Je déplore, comme vous-même soudainement à ce Conseil, cette persistance dans la politique dispendieuse du Gouvernement qui crée toujours plus de nouvelles structures, en distribuant des sièges et engage de nouvelles dépenses pour  faire croire à la disparition de dettes et qui fait la chasse aux riches plutôt que de promouvoir les économies et la bonne gestion !

Néanmoins, je tiens à rappeler que, par votre engagement auprès des socialistes dans Paris Métropole, votre absence d’activités parlementaires sur ce sujet et, par votre choix d’isoler Neuilly des communes avoisinantes qui partagent pourtant nos grandes inquiétudes quant à la faillite de nos territoires, et, nous pouvions le croire notre couleur politique, vous avez largement participé à construire ce trou dans lequel Neuilly va tomber.

Comme nous avons été et comme nous sommes évidemment toujours du côté des Neuilléens et que nous considérons, nous, avoir été élus pour les défendre, notre groupe ne votera pas contre cette motion.

Mais compte tenu de votre responsabilité directe dans cette gestion calamiteuse depuis 2008, notre Groupe s’abstiendra de voter pour votre motion.

 

Florence Maurin Fournier et le Groupe « J’aime Neuilly » Bernard Lepidi, Arnaud Teullé, Anthony Dodeman


Nous défendons Neuilly !

Publié le 28/12/2015 à 15h04

Le groupe municipal « Unis Pour Neuilly » est composé d’élus « Les Républicains », issus de la société civile, qui défendent les valeurs de la réussite, du travail, du mérite et de la bonne gestion des budgets.

Nous avons combattu, avec force et vigueur, la hausse colossale de 60% de la taxe foncière (record de France) voulue par le maire en 2015. Ce matraquage fiscal coûte près de 6 M€ /an aux Neuilléens, soit 200€ /an par propriétaire. Elle sert, entre-autres, à combler le gouffre financier du Théâtre des Sablons, qui a coûté 60 M€, soit 18 M€ de dépassement (Le Parisien du 3/3/2011) et dont la perte financière d’exploitation se situe, selon les années, entre 2,5 et 3 M€ /an, comblée par une subvention municipale (nos impôts !).

J’avais proposé une forte baisse de la masse salariale (1224 employés municipaux, c’est trop !) et la suppression des très nombreuses dépenses inutiles que je dénonce à chaque Conseil Municipal.

Par contre, nous demandons plus de policiers municipaux et plus de caméras de vidéosurveillance pour renforcer la sécurité de nos écoles, de nos lieux de culte et de nos espaces de vie.

Aussi, nous nous battons pour améliorer le cadre de vie et la propreté de certains quartiers qui sont abandonnés volontairement par le maire de Neuilly.

De plus, nous nous opposons au maire qui veut, sans concertation, faire disparaître le club de tennis St-James, présent à Neuilly depuis 110 ans et fréquenté par 300 adultes et 350 enfants.

Enfin, nous avons proposé la mise en place d’une Charte Ethique pour avoir des élus exemplaires en tous points. Le maire, qui a fait rémunérer son épouse par l’Assemblée Nationale pour un soi-disant « travail » de recherche documentaire effectué depuis son domicile (Le Parisien du 25/7/2014), a refusé.

Vous pouvez compter sur nous pour vous aider et pour défendre notre belle ville de Neuilly !

Contactez-nous : keller92200@gmail.com et suivez-nous : www.kellerpourneuilly.fr

Franck Keller
Groupe « Unis pour Neuilly »




Page précédente

C'est à vous !